Les moyens de compétitions du tourisme Européen

20 mai 2013

Éditorial

 

Les moyens de compétitions du tourisme européen

 

 

L'Europe est la première destination touristique mondial, grâce à sa richesse culturele et patrimoniale. Ce thème correspond très bien avec le voyage, car l'Europe possède beaucoup de richesse successible d'attirer beaucoup de voyageur du Monde entier.

 

Les recherches sur ce thème permettront d'aborder plusieurs éléments comme les monuments, les régions très touristiques, les innovations dans le secteur du tourisme, ou la mise en avant de certaines régions très peu connues du grand public... 

 

Ce blog abordera plusieurs sous thèmes :

 

  • Les régions et les pays les plus influents du tourisme européen

  • Les programmes touristiques en Europe

  • La révolution touristique dans certains pays

  • Les innovations dans le secteur du tourisme

  • et la répartition du tourisme en Europe

     

Et il répondra à la problématique « Quels sont les moyens de compétitions du tourisme européen ? »

Posté par voyag2013 à 09:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 mai 2013

La France : un géant du tourisme toujours dans l'innovation

  

Depuis les années 1990, la France est la première destination touristique mondiale, l'industrie du tourisme représente 6,5% du PIB français.

 

Cette attraction touristique s'explique par un grand nombre de points d'intérêts comme la diversité des paysages, la richesse du patrimoine historique, culturel et artistique.

La France dispose aussi d'un climat très diversifié, avec le climat montagnard des Alpes, et le climat méditerranéen de la Cotes d'Azur.

Beaucoup d'infrastructures de transport (autoroute, train et aéroport).

Tous ces éléments font de chaques départements français : des départements à fort potentiel touristique avec beaucoup de points d'intérêts.

Le tourisme a des impacts économiques très positif pour les régions françaises, mais il génère aussi des impacts environnementaux très nocif (flux de transport, d'énergie et de déchets). Ce que cherche à réduire le tourisme alternatif ( tourisme durable, écotourisme, ...).

 



La France se classe au 3ème rang mondiale en matière de dépense faite dans le secteur du tourisme, mais c'est le pays qui accueil le plus de touristes étrangers. Avec en 2007, un record historique de 81,9 millions de touristes étrangers visitant la France et 90 millions en 2010.

D'ailleurs un projet ambitieux a vu le jour en janvier 2008, ce projet nommé "Destination france2020" a pour but de renforcer la position de la France en tant que leader mondial dans le secteur du tourisme, et d'accroitre la contribution à l'emploi dans ce secteur.

 

Il est le fruit d'un travail collectif de plus de 100 professionnels du secteur et de deux jours de débats (18-19juin) avec plus d'un milliers de professionnels. Qui ce sont réunis au Palais des Congrès à l'occasion des Assises Nationales du tourisme.

 

Ce projet a pour but de remettre le tourisme au cœur de la croissance française.

Il propose beaucoup d'objectifs mais 3 sont prioritaires :

- l'amélioration de l'accueil des touristes étrangers pour capter une nouvelle clientèle (notamment les touristes des pays émergeant) pour donner à cette clientèle un accès à toutes les régions françaises.

- Modernisation des offres touristiques afin de répondre aux nouvelles attentes.

- La promotion de la marque "France", une marque unique, qui incarnera les valeurs d'accueil et de qualité de la France. Elle permet d'accroitre la communication de tous les acteurs de ce projet touristique.

 

 

 

Ce projet démontre bien que la France, qui est déjà un géant du tourisme, est toujours à la recherche d'innovations dans ce secteur. Donc nous pourrons encore voir dans quelques années, des touristes provenant d'autres continents, venir visités notre beau pays.

Posté par voyag2013 à 20:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le tourisme en Europe : une répartition inégale ?

 



 L'Europe est la partie du monde la plus visitée. Mais certains États membres ont plus de succès que d'autre...

 

En 1ère position, on retrouve l'Espagne avec environ 90 millions de nuitées par an sur son territoire, c'est vrai que les raisons de ce rendre en Espagne ne manquent pas : les plages ensoleillées, les ferias, les villes... Elle dépasse très nettement ses voisins, l'Italie avec 58 206 000 nuitées par an et la France avec 32 112 000 nuitées par an.

Tous ces pays possèdent des atouts comme la tour Eiffel de Paris, les villes Romaine ou la culture espagnol.

 

Mais pourtant, à l'opposé on retrouve la Grèce et le Royaume-Uni, qui attirent chacun 30 000 touristes étrangers durant les deux mois d'été.

Les paysages londoniens et les magnifiques îles grecques séduisent toutes autant les touristes du monde entier, avec 26 802 000 nuitées pour le Royaume-Uni et 41 085 000 nuitées pour la Grèce.

Et en bas de tableau, on retrouve un petit pays de l'Union Européenne : le Luxembourg avec 450 000 de nuitées par an.

 

Malheureusement, très peu sont ceux qui se dirigent vers le froid scandinave, les pays balte où même chez nos nouveaux voisins de l'Est. 

 

C'est vrai que partir sur la Côtes d'Azur ou en Roumanie, ce n'est pas la même chose!!!!!

 

En terme de fréquentation d'hôtel, de climat, de sécurité ou même de densité touristique. Les chiffres du tourisme sont très nettement différents entre les régions de l'Union Européenne, particulièrement entre l'Est de l'Europe et l'Ouest de l'Europe, ceci est surement à l'origine du retard économique des pays de l'Est, ce qui n'est pas un avantage pour attirer les touristes.

 

L'Est compte des chiffres très bas dans le secteur du tourisme (1 321 000 nuitées pour la Roumanie et 1 952 000 de nuitées pour la Slovénie).

Mais depuis quelques années, des programmes touristiques du social (Calypso, ...) sont fondés pour favoriser l'activité touristique dans ces régions de l'Europe.

 

Qui sait? Peut être que dans 20 ans, l'Europe centrale et orientale (Roumanie, Croatie, …) et sa mer Noire fera des meilleurs chiffres touristique que ses voisins de la Côtes d'Azur avec leur Mer Méditerranée.

 

Posté par voyag2013 à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les monuments : Atouts touristique en Europe

   

L'Europe c'est 44% des recettes réalisées par le tourisme international en 2010, soit 306 milliards d'euros. Le tourisme représente une grande partie de l'économie en Europe. En 2010, elle a accueilli 476,5 millions de touriste.

 

Pourtant, ce continent qui ne représente que le tiers de l'Afrique, ou le quart de l'Asie ou l'Amérique, reste imbattable dans sa première place de destination touristique des quatre coins du monde. Ceci est dû au fait que l'Europe renferme une partie du patrimoine mondiale sur son sol.

 

C'est vrai que ce continent a été témoin de nombreuses grandes découvertes, il a été le berceau de nombreux explorateurs en quête du nouveau monde, et a connu aussi un grande nombre de civilisations sur son sol.

L'Europe est le foyer de plusieurs groupes ethniques et on compte 120 langues et dialectes différents, dont 35 officiels.

Il n'est donc pas étonnant que le « Vieux » continent0 abrite un patrimoine culturel hors du commun, avec des monuments civils et religieux qui sont apparus à toutes les époques et dans toutes les régions.

 

De nos jours les 5 pays d'Europe qui possèdent le plus de sites classés au patrimoine mondiale sont l'Italie, l'Espagne, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

 

 

Qui n'a jamais rêvé de passer sous la tour Eiffel, de se cultiver au Musée du Louvre, prier à Notre Dame de Paris ?

Descendre en Italie pour admirer le Colysée, se prendre en photo à coté de la Tour de Pise, et passer devant le Vatican. Se diriger en Espagne pour voir la Sagrada familia de Barcelone ou la cathédrale de Seville.

Remonter en Allemagne pour le mur de Berlin . Et pour finir un petit tour devant Big Ben et le Buckingham Palace, au Royaume-Uni.

 

Mais l'Europe propose beaucoup plus de monuments a visiter dans les nombreux pays qui composent ce continent.

 

Cet héritage transmis de génération en génération permettra encore aux futurs touristes du monde entier de s'émerveiller devant ces magnifiques monuments. Et permettra aussi l'Europe de rester la première destination des touristes du monde entier.

 

Source:

http://unatech.eu/LesmonumentsdEurope.htm

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tourisme_en_Europe

 



 

Classement des pays européens en fonction du nombre de sites classés :

Rang

Pays

Nombre de sites

1

Italie

47

2

Espagne

44

3

France

38

4

Allemagne

37

5

Royaume-Uni

28

6

Russie

25

7

Grèce

17

8

Suède

15

9

Portugal

14

10

Pologne

13

La tour Eiffel c'est en moyenne 250 millions de touriste par an.

 

 

 

Le Colisée c'est 5 millions de visiteurs par an

 

Posté par voyag2013 à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2013

le tourisme industriel : le travail des entreprise au service du tourisme.

Depuis quelques années, une partie de la population européenne se lace des vacances typées avec des plages ensoleillées ou la neige à la montagne. Du coup, elle se tourne vers le tourisme industriel.

  

Ce mode de tourisme désigne une forme de tourisme dont l'intérêt se porte sur les activités industrielles, c'est à dire la visite d'entreprise (fabriques, mines, ateliers, carrières, et usines) ou d'édifices fonctionnels (cités ouvrières, logements patronaux...)

 

Il se concentre sur un patrimoine qui concerne principalement l'industrie, avec des méthodes de travail révolus ou encore d'actualités. Grâce aux visites, les touristes peuvent en savoir plus sur la vie des entreprises, avec leurs productions, leurs personnels, leurs stratégies, …

 

Le tourisme industriel à beaucoup évolué, au départ les entreprises concernées par ces visites, étaient des artisans (agroalimentaire ou autre) qui réalisées un travail dit « traditionnel », en rapport avec leurs terroirs. Ce qui leurs permettaient d'augmenter leurs ventes directs. Mais grâce à cette évolution, le tourisme industriel propose des visites d'entreprises plus modernes, comme des centrales nucléaires (En France depuis 1980).

Posté par voyag2013 à 17:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 avril 2013

La Catalogne : la "Conquistadora" du tourisme européen

 

La Catalogne est une communauté autonome et une région historique de l'Espagne. Elle est située au nord-est de la péninsule Ibérique et a pour capitale Barcelone.

 

Elle contient des plages spectaculaires, comme celle de la Costa Brava, une gastronomie célèbre dans le monde entier, ou encore les oeuvres de gands artistes comme Dali. Ce qui fait de cette destination, l'une des plus visitées d'Espagne, et un atout majeur dans le tourisme européen.

 

La Catalogne en chiffre c'est :

 

- 4 villes pricipales (Barcelone, Lleida, Girona, Tarragona)

 

- 4 aéroports internationaux

 

- 3 principaux ports de croisière

 

- 600km de côtes et 87 plages certifiées qualités

 

- 12 parcs naturels

 

- 9 sites de l'UNESCO classés au patrimoine de l'Humanité

 

- 16 stations de ski

 

- 17 spas traditionnels

 

- En 2011, 57 étoiles "Michelin" et 46 restaurants dans toute la Catalogne

 

Source :

www.newsletteur.tourismedelacatalogne.fr

 

De plus, la Catalogne est le leadeur européen du tourisme accessible aux personnes à mobilité réduite, avec 21 destinations adaptées à l'accueil de personne connaissant un un handicap.

Avec tous ces éléments, n'importe quel personne pourrait trouvé son bonheur touristique en Catalogne.

 

C'est vrai que cette région comprend une grande diversité, elle tient sa réputation de ses plages de renommées internationnal, ces stations balnéaires. Elle dispose aussi d'un arrière pays montagneux qui attire beaucoup d'amateurs de sport d'hiver, qui désirent découvrir les Pyrennées Catalanes.

 

Ce territoire représente à lui seul 25% du tourisme Espagnol, on a recensé 2 millions de visiteurs en Catalogne du Sud, durant le mois d'Aout 2011.

Mais cette richesse touristique qui attire énormément de voyageurs, contribue au tourisme de masse. Même si la Catalogne est le pilier du tourisme Espagnol, je pense qu'un début de reconversion dans le tourisme alternatif permetterais de limiter les impacts nocifs de ce tourisme sur la Catalogne.

 

Mais sans nuire à son statut de "Conquistadora" du tourisme européen.

Posté par voyag2013 à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2013

Tourisme alternatif : l'avenir du tourisme européen ?

  

L'Organisation mondiale du tourisme prévoit que la progression des recettes du tourisme européen proviendra essentiellement d'autres formes de voyages que celles connues dans les vacances "classiques", d'ici une dizaine d'années. D'ailleurs, une nette progression est déjà observée, pour ces nouveaux types de vacances.

En effet, le tourisme alternatif connait une croissance très rapide, par rapport aux autres types de voyage. Il devrait représenter 20% de l'ensemble des déplacements dans les 10 prochaines années.



Mais qu'est ce que le tourisme alternatif? 

C'est le nom générique donné aux différentes formes de tourisme, qui ne sont pas considérées comme du tourisme de masse, et qui représente différentes alternatives au tourisme de masse.

 Ce mode de tourisme n'utilise pas les méthodes de l'industrie du tourisme "classique" qui visent trop souvent la rentabilité à tout prix et à court termes. Le tourisme alternatif cherche à promouvoir des modes de voyages dont l'impact sur l'environnement naturel et culturel n'est pas nocif. Car le tourisme de masse nuirait à l'environnement naturel et ne contribuerait pas au développement locale de ces régions, selon les idées de se nouveau type de tourisme.

 

Il existe différentes formes de tourisme alternatif :

-  Tourisme durable (Écotourisme et tourisme rural)

-  Tourisme équitable et tourisme solidaire

-  Tourisme responsable

-  Tourisme social

 

C'est vrai que les envies de destinations touristiques ont beaucoup changées depuis quelques années, et donc plusieurs facteurs favorisent cette rénovation dans le tourisme européen :

-  Les touristes sont en quête de nouveaux endroits et de nouveaux produits.

-  Ils sont plus mobiles, avec la libération des transport aériens et à la construction de nouveaux axes routiers au sein de l'Europe.

-  Ils optent pour des séjours plus court mais plus fréquent tout au long de l'année (ils veulent des vacances plus actives!).

-  La population européenne vieillit, mais reste plus longtemps en activité.

-  Et les touriste se préoccupent de plus en plus de l'environnement.

 

 

Ces facteurs sont tirés d'un Euro baromètre (ensembles d'études menées au sein de l'Union Européenne) de 1997-1998, consacrés aux Européens en vacance. Même si cette source date, elle démontre bien un changement dans les motivations pour les vacances des Européens. Un changement que permet le tourisme alternatif.

Le tourisme alternatif connait une forte évolution, selon un sondage réaliser en France, par les tenants du tourisme responsable, 72% des français interrogés se disent séduit par le concept de ce mode de tourisme.

 

Mais malheureusement, 78% des voyageurs français trouvent qu'ils sont mal informés. Et seulement 7% des voyageurs français utilisent le tourisme durable.

 

Je pense qu'avec une meilleur publicité et des efforts dans la mise en avant des idées et des programmes de destination. Le tourisme alternatif pourrait prendre une plus grande place dans le tourisme européen et limiter les dégâts causés par le tourisme de masse.



Posté par voyag2013 à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2013

La révolution touristique des pays de l'Est

 

  

Depuis la chute du communisme, dans les années 1990, le tourisme du centre de l'Est de l'Europe (Pays balte, Pologne, République Tchèque, Slovaquie et Hongrie) c'est fortement développé, notamment dans certaines capitales de ces différents pays.



D'ailleurs Budapest et Prague sont les capitales attractives qui attirent des touristes qui désirent visiter l'Est de l'Europe. Particulièrement le festival Sziget de Budapest (festival de musique électronique) qui attire un très grand nombre de jeunes, 400 000 en 2012. Ce festival "made in East" fondé par des Hongrois, est considéré comme un Woodstock européen.



De plus les trois capitale des pays balte sont classées dans le patrimoine mondiale de l'UNESCO.

Avec leurs entrées dans l'union européenne en 2004 , certains pays comme la Hongrie, la Pologne, les Pays balte, République Tchèque et la Slovaquie ont reçus des aides de l'UE. Ce qui leurs ont permis d'investir dans le secteur du tourisme, de valoriser l'emploi de ce secteur, et de permettre des rénovations des transports.



Grâce à tous ces éléments, on distingue une forte progression du tourisme de l'Est, avec une augmentation de 25% du nombre de touriste en 2007 par rapport à 2003. Ce qui est un chiffre encourageant. Néanmoins le tourisme de l'Europe de l'Est est loin de rivaliser ses voisins de l'Europe de l'Ouest dans le secteur du tourisme.

 

Selon un sondage des office de tourisme, 79% des européens prennent en compte le climat dans leurs choix de destination touristique, ce qui n'est pas un avantage pour les pays de l'Est qui dispose d'un climat réputé froid.

Mais l'Europe de l'Est pourra encore miser sur d'autres atouts, comme son patrimoine historique et naturel, pour encore améliorer ces recettes touristique, en attirant plus de touristes dans leurs pays.

 

Leur plus meilleur atout est très certainement les marchés de Noel, qui sont réputés comme les plus beaux du Monde. Ce qui pourra peut être donner des idées de futur voyages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Posté par voyag2013 à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2013

Oenotourisme

 

Œnotourime, un potentiel aussi réaliste que lucratif pour la destination favorite des touristes étrangers

 

 

Ce « mode » de tourisme en plein essor depuis quelques années,  a vu le jour dans les années 1970-1980 en Californie (Mondavi), puis il c'est réparti dans d'autres régions des États-Unies. L'œnotourisme c'est ensuite installé en Argentine , en Afrique du Sud et au Chili. Puis il a continué sa course au Canada, Japon, en Chine et en Europe. Pour finir par arriver en France dans les années 1990, mais ce projet a vraiment vu le jour que en 2007.

 

C'est vrai que le vin et la gastronomie sont des atouts majeurs dans le choix de destination vers la France, 29% des étrangers viennent passer leurs vacances en France pour le vin (source: AFIT).

Mais les résultats de l'œnotourisme, durant ces dernières années sont encourageant (près de 10 000  caves ont accueillis 7 millions de touristes en 2009 contre 5000 caves et 2,5 millions de visiteurs en 2002).

Tous ces chiffres peuvent nous donner une indication sur l'évolution de ce mode de tourisme qui commence à prendre de l'ampleur. Toutes ces visites se comptent dans les régions française principalement viticole : l'Alsace, la Bourgogne, la Champagne, et la Provence, l'œnotourisme a fait quasiment doubler le nombre de touriste dans ces régions.

 

L'œnotourisme propose un très grand nombre d'activité sur le vin, à ces touristes, comme :

  • Apprentissage des bases de l'œnologie (visite de caves, dégustation diverse)

  • Apprentissage du métier de la vigne (rencontre avec des exploitants, vendangeurs)

  • Initiation à divers tâches de la vigne et de la cave ( vendange, taille, travaux de cave)

  • Reconnaissance de cépages et de terroirs

  • Visite de patrimoine historique et culturel sur le vin (visite de musée, …)

  • Activités sportives et de loisirs (promenade dans les vignobles, survol des cultures en avion, en montgolfières, …)

  • La vinothérapie   

 

 

 

 

On peut dire que la France ne manque pas d'espace, pour accueillir ce mode de tourisme. Avec ses 850 000ha de vignoble et ses 10 000 caves qui accueillent du public.

En 7 ans, les visites des caves ont beaucoup augmentées, et les visiteurs recensés en 2009 ont dépensés en moyenne 200€ dont la moitié dans le vin.

La France est la 1ère destination touristique du monde et c'est sans doute grâce à sa richesse patrimoniale de sa viticulture et de son œnologie.

Toutes ces recettes réalisaient grâce à l'œnotourisme (qui ne cesse de se développer, ex: projet d'ouverture d'une licence professionnel de l'œnotourisme à Bordeaux), ne font que conforter et accentuer l'idée que la France est LA destination favorite des touristes étrangers

 

 

 

Source :

 

      

 

http://agriculture.gouv.fr/l-oenotourisme-un-atout-en-plein

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%92notourisme

 

 

Posté par voyag2013 à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Programme Calypso

  

Le programme Calypso : Le bénéfice du tourisme pour tous.

 

 

Ce projet initié par l'Unité Européenne en 2009, a pour but de développer le tourisme social à l'intérieur de l'Europe, en favorisant le tourisme pour tous et en corrigeant ses inégalités. Cette « action » baptisée Calypso, a obtenu un budget de 1 million d'euro, pour une durée de 3ans.

 

Ce projet peut aider beaucoup de personnes, a partir en vacance, et permet aux professionnels du tourisme de réguler leur période creuse et donc de favoriser l'activité au sein de l'Europe.

 

Il cible 4 groupes de la population:

 

  • Séniors et retraités

  • Jeunes

  • Personnes handicapées

  • Familles en difficultés (Sociales, Financières)

 

Mais Calypso présente beaucoup d'objectifs pour atteindre ses finalités de son projet :

 

  • Encourager les activités touristiques en basse saison

  • Permettre aux groupes de la population ciblés de partir en vacances, à l'aide de programmes thématiques, comme de l'aide à hébergement, des subventions...

  • Création d'emplois dans le tourisme

  • Favoriser le développement du tourisme dans les régions peu connues

 

Lors de sa création en 2009, 20 États dont la France participent au programme. Calypso a vu le jour pour au moins 3ans.

La première année, on a compté 5 réunions de sensibilisation avec des principales mesures qui étaient :

 

  • Organiser les meilleurs pratiques pour encourager l'activité touristique, particulièrement en basse saison, afin de créer de nouveaux emplois, dans des périodes où habituellement la pression touristique est faible.

  • Favoriser le déplacement des personnes des groupes ciblés, en identifiant les mesures existantes au niveau européen et national qui favoriseraient leurs mobilités

  • Trouver des solutions pour les difficultés de ces échanges.

     

    Calypso a déjà permis depuis sa création de créer beaucoup d'emplois, notamment en basse saison et dans les régions à faible pression touristique. Il a aussi permis de faire voyager 5 milllions de personnes.

     

    Malheureusement depuis les 10 et 11 juin 2010, en Espagne où c'est déroulé la réunion finale, aucunes nouvelles mesures ou actions de renouvellement ont été communiquées.

 

Posté par voyag2013 à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]